Jeudi

  • Why? : bon petit concert, et pourtant l'album ne m'avait fait ni chaud ni froid.
  • Orelsan : du Rap basique et vulgaire, sans originalité.
  • Get Well Soon : meilleur que ce que j'avais eu l'occasion d'écouter. L'utilisation de cuivres sur scène était assez convaincante.
  • Yo Majesty : j'ai pas assisté, mais elles se sont pointées super en retard parce que le MC chauffait la salle et elles ont chanté 3 trucs, au final. Bravo.
  • Alice Russel : sympa. Je ne m'y connais pas assez en Soul pour juger, mais la musique faisait bonne impression et le groupe était bien dans l'ambiance.
  • Herman Dune : de la Folk. Et j'aime moyen la Folk. Mais bon, ça passait.
  • CirKus : bon concert mélangeant des influences Hip-Hop, Trip-Hop et Rock, le tout formant un ensemble calme et cohérent.
  • Joshua : j'ai beau ne pas aimer leurs singles à la radio, le live était assez réussi. Par contre, je ne sais pas quel effet ils ont mis sur la voix d'Animals Will Save the World pour le single, mais ça n'a rien à voir en live (et la voix est bien moins adaptée au morceau).
  • Kid Cudi : je suis arrivé "juste à temps" pour le single Day 'n' Nite... qui a quand même duré 10 minutes dans une espèce de remix touchant à l'électro. Basique, mais efficace. Il paraît que le reste du concert ne marchait pas aussi bien, par contre.
  • Metronomy : je vais aller à contre-courant de tout ce que j'en ai lu ou entendu : je trouve le groupe plat. C'est pas mauvais, mais c'est pas original ni entraînant, aussi bien en live qu'en studio. Soit les gens sont séduits parce qu'il y a une batteuse, soit ils y voient un truc qui m'échappe complètement.
  • Thomas Fersen : sur les 4 morceaux que j'en ai vu, j'ai pas constaté de grosse différence avec les versions studio. Le type est sympa et ça doit plaire aux fans, mais je le caserai dans la catégorie "bien, sans plus".
  • Mogwai : très bon concert, tout à fait dans le style de leurs albums, avec des passages calmes suivi d'attaques sauvage avec des effets dans tous les sens. Par contre, ils jouent vraiment trop fort.
  • GrandMaster Flash : un gros trucs à l'ancienne : il n'a passé que des trucs connus mais a fait ça avec talent. C'est rare de voir des gens qui maîtrisent le scratch comme ça. Rétrospectivement, j'aurais du trancher dans le début de la représentation et aller voir Emiliana Torrini.

Vendredi

  • LaBiur : sympa et différent, même s'il y a encore du boulot. Et il faut vraiment qu'elle perde l'accent liégeois...
  • Party Harders Squad : de la bête techno comme on entend en boîte. Pas vraiment pour quoi on va à un festival. J'ai donc switché sur...
  • The Rakes : ça ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. 4 jours après, j'ai déjà du mal à m'en souvenir. Faut dire que je suis très sélectif sur le Post-punk Revival.
  • Fabrice Lig : un bon mix assez calme, parfois limite ambient.
  • Sis : ça commençait bien mais j'ai pas eu le temps de rester.
  • !!! : encore une fois, un live meilleur que l'album. Le chanteur savait y faire pour mettre un peu d'ambiance. C'est bien, les live, ça donne envie de réécouter ce qu'on a pas aimé en cherchant pourquoi.
  • The Field : très bon trio. Je ne connaissais pas du tout, mais l'utilisation de réels instruments (par opposition à une boîte à rythme, par exemple) apporte vraiment quelque chose.
  • The Subs : bof... On dirait que le groupe hésite entre la techno des années 90 et l'actuelle à la Boys Noyze. Du coup, le son m'a paru un peu le cul entre deux chaises.
  • Paul Kalkbrenner : pas mauvais, mais pas très original.
  • Das Glow : pareil, mais avec moins de technique. Il ne me semblait pas assez dans l'ambiance non plus.
  • Para One : manifestement, il n'était pas à l'heure et a été remplacé par...
  • Bobmo : ... que je n'ai pas trouvé très original.
  • Danton Eeprom : le temps de me rendre compte que Para One passait de "je suis en retard" à "je viendrai pas" et que Bobmo était pas terrible, j'ai loupé la majeure partie d'Eeprom qui, malgré ce que son MySpace m'avait laissé penser, terminait un set de bonne qualité. Tant pis.
  • Miss Kittin & The Hacker : il fallait au moins voir ça une fois. The Hacker s'occupait de la base rythmique et Miss Kittin de la voix (y compris effets divers, delay, etc) et d'une centaine de spots sur le devant de la scène. Je ne sais pas qui était VJ, mais la vidéo était terriblement bien adaptée pour certains morceaux (d'après ce qu'on peut voir sur le Net, elle garde ses vidéos d'une fois à l'autre mais on ne dirait pas qu'il s'agisse de clips à proprement parler).
  • Étienne de Crecy : a commencé plus tard (un retard accumulé quelque part dans les 3 précédents concerts), ce qui m'a permis de le voir en entier. Heureusement : il avait amené le cube dont il se sert pour sa tournée et ça donne vraiment un excellent résultat. Pas étonnant qu'il n'ait rien sorti récemment.
  • Agoria : très bon mix d'un très bon artiste, qui a notamment passé des morceaux de ses albums (y compris la BO de Go Fast)
  • Adam Beyer : techno minimaliste. Pas de mauvaise facture mais à 5h du mat, j'aurais préféré un mix un peu plus Chillout.

Samedi

  • The Dodoz : le groupe est jeune et assez pop mais a du potentiel.
  • Art Brut : l'album que j'avais écouté ne m'avait au départ pas fait forte impression, mais le groupe a fait un bon live et le chanteur est très sympa sur scène (et dans le public).
  • Pleasure machines : bof... J'aime encore bien le disco, mais si j'ai envie d'écouter du Giorgio Moroder, je me passerai un Giorgio Moroder.
  • Stuck in the Sound Hollywood Porn Stars : en temps normal, je ne suis pas fan de ce groupe qui ne fait rien de très original, mais pour un groupe qui a été prévenu quatre heures avant le concert, c'était pas mal. En plus, ils avaient ajouté quelques cordes à leur formation (violons et violoncelle, de mémoire).
  • Yoav : bon concert. Le voir construire tous ses morceaux (dont une impro) avec ses pédales d'effet est plus qu'intéressant.
  • Peaches : du grand show. Y'a pas à dire, elle connaît son boulot quand il s'agit de jouer sur scène : Des costumes volontairement kitsch, une traversée du public, du crowd surfing... La qualité de la musique n'était pas en reste, les morceaux étant parfois plus riches que ceux des albums studio.
  • IAMX : assez différent des albums, et dans la moyenne de qualité de ces derniers. Un bémol : l'éclairage ne montrait pour ainsi dire pas les déguisements du groupe.
  • Tricky : mis à part son premier album et son travail avec Massive Attack, je ne connaissais pas grand chose de lui ; mais j'étais impatient de le voir en live. Je n'ai pas été déçu : les morceaux résolument Trip-Hop étaient bien exécutés, et l'artiste laissait parfois la parole à la chanteuse pour une chanson entière (Black Steel, notamment).
  • Amon Tobin : un très bon set Drum 'n Bass / Jungle avec des passages calmes et d'autres très soutenus.
  • Roni Size & Dynamite MC : j'aurais pas imaginé un MC sur de la Jungle mais j'ai trouvé ça pas mal au point. Faut aimer le type qui parle tout le temps mais il mettait de l'ambiance
  • Mylo : pas convaincu. J'attendais un truc un peu plus original, voire au pire plus french touch. Là, j'avais du mal à rester éveiller, donc je suis passé à côté voir la fin de ...
  • Caspa : Dynamite MC a manifestement décidé de rester pour Caspa. Du Drum 'n Bass au Dubstep, la similitude était plus qu'évidente. La musique flottait un peu entre les deux genres, et paraissait avoir du mal à se fixer.
  • Skream & Benga : j'étais venu pour Skream mais il semble que les artistes aient décidé à la dernière minute de faire leur set à deux, en compagnie d'un MC dont j'ai oublié le nom. C'éatit plus qu'intéressant et curieusement plus cohérent que les groupes (semi-)permanents de 2 DJs ou plus que j'avais vu jusque là.

Dimanche

  • Mulatu Astatke & The Heliocentrics : un des pères de l'Éthio-jazz qui passe dire bonjour en Belgique. C'est pas vraiment mon style de musique préféré, mais j'aime encore bien un morceau de Jazz de temps à autre et j'en ai profité. On a eu droit à un morceau de la BO de Broken Flowers, qui me disait effectivement quelque chose.
  • Gabriella Cilmi : elle a une belle voix, mais avec un seul album, pas le choix : on fait des reprises. À suivre : avec du travail, elle pourrait remplacer Amy Winehouse quand elle sera trop défoncée pour tenir un micro.
  • Peter, Bjorn & John : le single était accrocheur, mais c'est à peu près tout ce que j'ai aimé. Le reste est un peu plat (le single aussi, en fait, c'est juste que ça marche souvent, de siffler).
  • Alela Diane : je me répète, mais j'aime pas vraiment le Folk...
  • The Subways : un jeune groupe très sympa. Ils sont super énergiques (sans ça, ce serait sans doute un peu banal), à fond dans l'ambiance, et doués. Le plus surprenant reste le nombre de fans qu'ils semblent avoir malgré un succès commercial très relatif. Par certains côtés, ils me font penser à Dover.
  • Cold War Kids : pas vraiment novateur mais bien exécuté

Conclusion

Ce qui nous fait un total de 49 artistes sur 4 jours. De quoi rattraper mon retard, je n'ai jamais été à beaucoup de concerts d'artistes connus (une dizaine au maximum, et tous gratuits).

La palme du nombre de reprises revient à Seven Nation Army, reprise par Alice Russel, jouée par GrandMaster Flash et Roni Size (de mémoire).

Pour terminer, mes félicitations à l'équipe organisatrice. Les 4 artistes qui se sont défilés (parfois à la dernière minute) ont été remplacés par des alternatives crédibles, l'intendance était plus que correcte et l'ambiance excellente. Dommage que les boissons aient été hors de prix (2,2€ la bière, c'est cher par ici) mais bon, j'étais pas là pour picoler et l'eau était gratos.

Oui, je sais, ce post a peu d'intérêt, mais ça me permettra de me rappeler qui j'ai vu et de filer un lien aux personnes qui me demandent ce que j'en ai pensé.